Mucoviscidose

La mucoviscidose peut déclencher des troubles gastro-intestinaux

Mucoviscidose

La mucoviscidose (aussi appelée fibrose kystique) est souvent considérée comme une maladie qui touche les poumons. Les troubles de la sécrétion ont toutefois aussi des conséquences sur le pancréas et sur l’appareil digestif. Un approvisionnement suffisant en nutriments est particulièrement important pour la qualité de vie des patients souffrant de mucoviscidose.

 

La mucoviscidose est une maladie héréditaire qui touche les voies respiratoires, l’appareil digestif et le système reproducteur. Elle engendre la formation excessive de sécrétions qui s’accumulent dans les poumons et dans d’autres organes. Pour être atteint de mucoviscidose, il faut posséder deux gènes de la mucoviscidose défectueux ; ceci signifie que les deux parents ont chacun transmis un gène défectueux. Lorsque les deux parents sont porteurs, la probabilité de transmission de la maladie à l’enfant est pour chacun de 25 % ; la probabilité que l’enfant soit porteur du gène de la mucoviscidose est de 50 % et la probabilité que l’enfant ne soit pas porteur est de 25 %. Cette maladie apparaît le plus fréquemment en Amérique du Nord et en Europe. Un enfant sur 2’000 à 3’500 nouveau-nés y est touché.1

 

Les symptômes de la mucoviscidose sont très variables. Ce sont en particulier les voies respiratoires qui sont le plus fréquemment touchées. Les mucosités visqueuses y entraînent une toux persistante, une respiration sifflante et une dyspnée ainsi qu’un risque accru d’infections des voies respiratoires. La sécrétion peut également toucher l’appareil digestif et conduire à une diminution de la libération des enzymes du pancréas qui sont impliquées dans la digestion. Par conséquent, les nutriments ne peuvent plus être absorbés correctement ; cela engendre des selles grasses, volumineuses, une occlusion intestinale ainsi qu’une mauvaise prise de poids et des retards de croissance chez les nouveau-nés. Les personnes atteintes de mucoviscidose présentent en outre un risque accru de diabète. D’autres symptômes sont entre autres des problèmes de reproduction autant chez l’homme que chez la femme, un taux de sel trop élevé dans la sueur et une densité osseuse réduite.2*

 

Les patients atteints de mucoviscidose doivent adapter leur mode de vie pour raisons médicales. Il est important, par exemple, qu’ils soient vaccinés régulièrement pour être protégés contre les infections des voies respiratoires, qu’ils renoncent au tabac, qu’ils se lavent fréquemment les mains et que leur alimentation soit riche en calories et en nutriments. L’absorption des nutriments peut être entravée par les mucosités stagnantes. Une alimentation riche en calories, en lipides et en protéines peut donc aider à combattre une prise de poids réduite et un retard de croissance chez les nourrissons. En outre, il est important de boire suffisamment et de veiller à un apport adapté en sel, l’altération de la fonction sécrétoire engendrant une élimination accrue du sel dans la sueur. Etant donné qu’une alimentation adaptée peut favoriser l’amélioration des symptômes de la mucoviscidose, l’objectif affiché de Nestlé Health Science est d’améliorer la qualité de vie des patients souffrant de mucoviscidose et d’autres pathologies héréditaires grâce à la recherche sur les traitements nutritionnels.3

 

1. http://www.who.int/genomics/public/geneticdiseases/en/index2.html.

Accès : décembre 2014.

2. http://www.nhlbi.nih.gov/health/health-topics/topics/cf/.

Accès : décembre 2014.

3. http://www.mayoclinic.org/diseases-conditions/cystic-fibrosis/basics/definition/con-20013731.

Accès : décembre 2014.

* La liste des symptômes énumérés n’est pas exhaustive ; les symptômes peuvent varier d’un patient à l’autre.



Produits