Malnutrition

C’est précisément chez les personnes âgées que l’on observe plus fréquemment des cas de malnutrition

Malnutrition

Il n’est pas rare de constater que les capacités et les fonctions vitales diminuent ou ralentissent avec l’âge, sans que l’on puisse intervenir. Un apport suffisant en nutriments peut toutefois être assuré chez les personnes âgées. Les personnes âgées doivent tout mettre en œuvre pour couvrir leurs besoins nutritionnels.



On entend par malnutrition une carence nutritionnelle durable ou un déficit de l’absorption de nutriments (malabsorption) portant sur un ou plusieurs nutriments importants qui sont normalement absorbés dans une alimentation équilibrée. Il n’est pas facile d’influencer certains aspects du vieillissement. En revanche, l’apport nutritionnel peut l’être. Une alimentation adaptée est importante, particulièrement chez les personnes âgées.


De nombreux facteurs peuvent conduire à une malnutrition. Il peut s’agir de facteurs médicaux comme la perte d’appétit, des problèmes dentaires ou des douleurs dans la bouche ou dans la gorge, un odorat ou un goût affaiblis et d’autres pathologies qui ont pour conséquence que la personne mange moins. Les conditions de vie peuvent également jouer un rôle, en particulier chez les personnes âgées qui vivent seules et mangent ainsi moins ou qui veulent faire des économies sur les coûts alimentaires. Outre les causes directes, les personnes âgées souffrent souvent de maladies chroniques ou aiguës qui nécessitent souvent une hospitalisation qui peut entraver un apport suffisant en nutriments.


La malnutrition n’est pas rare. Une étude portant sur 4’500 personnes âgées issues de différents pays a démontré que presque la moitié des sujets de l’étude présentaient un risque de malnutrition. La malnutrition a été diagnostiquée chez près d’un quart des participants.1 Les risques liés à une malnutrition sont graves. Il s’agit, par exemple, d’un risque accru d’infection, d’un rétablissement plus long après des maladies ou des blessures et, de manière générale, d’un taux de mortalité plus élevé.*


C’est pourquoi il est important de veiller à un apport nutritionnel suffisant chez les personnes âgées. L’activité physique ainsi qu’une vie sociale active figurent parmi les habitudes qui peuvent favoriser appétit. Le plus important est toutefois de veiller à l’apport d’aliments riches en nutriments et à une modification simple de l’alimentation de sorte à améliorer l’apport nutritionnel et à contrer les carences alimentaires liées à l’âge.² Nestlé Health Science prend très au sérieux la question de la malnutrition liée à l’âge. Nous travaillons activement au développement de traitements nutritionnels répondant aux besoins des patients les plus divers.


  1. Kaiser MJ, Bauer JM, Rämsch C, Uter W, Guigoz Y, Cederholm T et al. Frequency of malnutrition in older adults: a multinational perspective using the mini nutritional assessment. J Am Geriatr Soc. 2010 Sep;58(9):1734-8.
  2. Hickson M. Malnutrition and ageing. Postgrad Med J. Jan 2006; 82(963): 2–8.

* La liste des symptômes énumérés n’est pas exhaustive ; les symptômes peuvent varier d’un patient à l’autre.



Produits