Maladies inflammatoires chroniques de l'intestin (IBD)

Les maladies gastro-intestinales graves peuvent être provoquées par une inflammation du système digestif

Maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI)

Des troubles intestinaux récurrents, parmi lesquels diarrhée, douleurs et crampes d’estomac, perte d’appétit et perte de poids, fièvre et fatigue, peuvent indiquer une maladie intestinale inflammatoire chronique.*

 

Les maladies intestinales peuvent fortement limiter un mode de vie actif. Les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI) ne doivent pas être confondues avec le syndrome du côlon irritable (SCI), beaucoup moins grave. Il s’agit ici d’un groupe de pathologies qui engendrent une inflammation chronique du système gastro-intestinal. Les personnes atteintes de MICI souffrent de crises ou de symptômes permanents qui entravent l’accomplissement de leurs activités quotidiennes. Les formes les plus fréquentes de MICI sont la maladie de Crohn et la rectocolite hémorragique.

 

Les MICI sont de plus en plus répandues. 1,5 million de personnes sont concernées aux Etats-Unis et 2,2 millions en Europe. La cause de MICI n’est pas établie ; toutefois certains gènes, le système immunitaire et l’environnement jouent un rôle. Les symptômes de MICI peuvent être influencés par l’alimentation et le stress. L’adaptation du mode de vie et de l’alimentation peut par conséquent être utile. Une part importante des recherches de Nestlé Health Science a conduit au développement de traitements nutritionnels pour les maladies gastro-intestinales comme les MICI. Nous souhaitons ainsi soutenir les patients dans le traitement de leur maladie.

 

Les patients souffrant de MICI affirment souvent que certains aliments aggravent leurs symptômes. C’est souvent le cas des produits laitiers, des plats gras, des plats très épicés, de la caféine et de l’alcool mais aussi d’un excès de fibres. Etant donné que les MICI peuvent engendrer des rétrécissements du tractus gastro-intestinal, il est important d’absorber une alimentation facile à digérer. Il est également primordial de respecter les recommandations alimentaires liées aux médicaments, les interactions entre les médicaments et les aliments pouvant aggraver les symptômes. Etant donné qu’une crise de symptômes peut entraîner une perte de poids non souhaitée, les patients doivent veiller à un apport suffisant en aliments et en liquides grâce à des repas plus fréquents et moins copieux ou, le cas échéant, des compléments alimentaires.1,2

 

 

1. http://www.mayoclinic.org/diseases-conditions/inflammatory-bowel-disease/basics/definition/con-20034908

2. Loftus EV Jr. Clinical epidemiology of inflammatory bowel disease: Incidence, prevalence, and environmental influences. 2004 May;126(6):1504-17.

* La liste des symptômes énumérés n’est pas exhaustive ; les symptômes peuvent varier d’un patient à l’autre.



Produits